o
Le parc départemental du Château

Huillard d'Hérou le réaménage en 1821 en parc à l'anglaise. Il y implante une collection d'essences rares dont il reste aujourd'hui une quarantaine d'arbres remarquables et une superbe allée de rhododendrons et d'azalées arborescents, de magnolias géants et de tulipiers fleurissant en mai et juin.

Ce parc départemental s'étend sur plus de 20 ha. Depuis 2011, une nouvelle partie du parc aménagée par le Conseil Général de 7 ha a été ouverte à la visite. On y découvre alors, des mares provenant des sources du coteau, une roselière autour d'un étang ainsi que des plantes indigènes : épilobes hirsutes, lysimaques, salicaires communes qui fleurissent en juillet. Également de beaux chênes et des cyprès chauves bicentenaires aux étonnantes racines pneumatophores.
Tout un écosystème foisonnant de vie : oiseaux, insectes, amphibiens, reptiles...
Imaginée comme une transition douce et naturelle entre le parc et la Loire, cette boucle promenade, aménagée de panneaux pédagogiques, est l'occasion pour le public de découvrir le fonctionnement et la biodiversité d'une zone humide, un milieu naturel sensible.